A la découverte du moulin de chasseigne, aux abords du clain, lumières, reflets et couleurs un après-midi ensoleillé d’avril.

par papa ours

Le bord du clain compta de nombreux moulins, à grains, à forge, pour le textile ou encore pour la tannerie. Il en existe encore près d’une cinquantaine, la plupart transformés en habitation.

Le moulin de Chasseigne, en est l’un des plus connu, il sert maintenant de base de canoë, mais il y a moins de cinquante ans il servait encore à la fabrique de brosses.

Les abords du clain sont aussi l’occasion de découvrir de nombreux « street-art » plus colorés les uns que les autres.